$60.00
$20.00
Information
Board Game
Name
Le Jeu des fleurs Hanafuda
Version Nickname
Robin Red edition 2013
Alternate Names
Version Publisher
Version Artist
Year Published
2013
Product Code
HF0001
Dimensions
3.74 x 3.74 x 0.98 inches
Weight
0.31 pounds
Languages
English
French
German
Spanish
Release Date
Oct 15, 2013
Release Comment
 
Release Status
Released
Pre-order Type
 
Pre-order URL
 
Pre-order Start Date
 
Pre-order End Date
 
 Corrections
 Clone
 Customize View
xml RSS Feed 
Facebook Twitter Delicious Google
ObjectID: 230825
Description Edit | History

HANAFUDA

 - Koï Koï Version



Popular and traditional cardgame from Japan, Hanafuda or "Game of flowers" is symbolically inspired by four Nature´s Wonders. It is associated with each month of the year and represented by flowers, seasons, legendary animals and traditional japanese wishes ribbons.



Goal of the game

 : Record the highest number of points by forming combinations of cards named "Yaku". When a "Yaku" is made, the player can choose to stop the round and gain the corresponding points, or say "Koi Koi" to continue the round and try to gain more points, at risk of losing if his opponent makes a "Yaku" before him.


Le Hanafuda est un jeu de cartes traditionnel et populaire japonais très ancien, qui a connu plusieurs incarnations modernes. Le nom Hanafuda ne se réfère pas à un jeu spécifique unique, traduit littéralement, il signifie "jeu des fleurs". De nombreux jeux ont été créés sur la base de l'iconographie du Hanafuda original, et bien que chaque jeu ait son nom distinct, ils sont souvent désignés collectivement sous l'étiquette générique de Hanafuda. Nous avons opté pour la version Koï-Koï qui nous a paru la plus intéressante et qui est, sans nul doute, la plus répandue au japon (bien que certains points de règles diffèrent d'une région à l'autre).

Un peu d'histoire ?

Les premières cartes à jouer sont apparues en Asie centrale au 9ème siècle, mais c'est au 16e siècle, avec l'arrivée des marins Portugais, que le jeu Hanafuda émerge sous la forme qu'on lui connaît aujourd'hui. C'est pourquoi les illustrations pourtant manifestement japonaises cachent une importante influence occidentale. Le prédécesseur le plus évident de Hanafuda est le jeu Hombre portugais, qui a été le 1er jeu de 48 cartes à apparaître au Japon. Le jeu de cartes devint rapidement très populaire, malheureusement, moins d'un siècle plus tard, lorsque le Japon instaure sa nouvelle politique isolationniste, toutes les cartes à jouer étrangères deviennes illégales.

En conséquence, les joueurs japonais abandonnent les conceptions occidentalisées en faveur de personnages et de scènes japonaises. Du fait de ces ajustements subtils, le jeu Hanafuda gagne rapidement en popularité. Il attire même l'attention de joueurs illégaux : les Yakuzas. Le mot "Yakuza" lui-même, à l'origine, désigne la plus mauvaise main dans un jeu de cartes. D'ailleurs, de nombreux tatouages Yakuza ont des motifs floraux.

Aujourd'hui, la richesse graphique et les très nombreuses références à la culture et à l'histoire du Japon, font du jeu Hanafuda le plus populaire du pays.

A propos du jeu...

Durant la période Edo (1603 - 1868), le gouvernement était très strict. Toute personne qui critiquait le gouvernement était très sévèrement punie. C'est pourquoi les artistes et les auteurs rusèrent pour cacher leurs opinions sans toutefois cesser de les exprimer. Ils utilisèrent notamment les homophones (mots qui se prononcent de manière identique mais qui ont des significations différentes). Par exemple, "hana" en japonais peut signifier soit "fleur" ou "nez". Ainsi, Hanafuda peut être lu comme "jeu des fleurs" ou "jeu du nez". Lorsque les cartes Hanafuda ont été interdites par le gouvernement, les joueurs qui souhaitaient acheter un jeu secrètement, se tapotaient le nez d'un air entendu. Conséquence amusante : le Tengu (gobelin à long nez) est devenu la mascotte populaire du jeu Hanafuda.

Les cartes Hanafuda sont décorées avec des thèmes populaires de la culture japonaise et bien que nous ayons européanisé le format des cartes (traditionnellement, ce sont des tuiles de 37 x 56 mm), nos illustrations respectent scrupuleusement le standard en vigueur. Néanmoins, nous avons pris la liberté d'ajouter des pictogrammes colorés sur chaque carte de manière à guider le joueur débutant dans la réalisation de ses combinaisons.

Un jeu de cartes Hanafuda traditionnel dispose de 48 cartes réparties en 12 suites (une pour chaque mois de l'année). Les quatre cartes de chaque mois sont illustrées selon un thème inspiré de la nature et de la culture japonaise. Elles sont très nombreuses à faire référence à des contes, des coutumes ou des anecdotes de l'histoire du Japon. Vous trouverez ci-dessous 3 brefs exemples qui illustrent ce propos.

Le mois de Mars est représenté par le cerisier en fleurs. Bien que la fleur de prunier soit la première de l'année, le cerisier marque le véritable début du printemps. La carte Rideau illustre la coutume très populaire au Japon qui consiste à s'asseoir sous un arbre en fleurs. Souvent, un rideau multicolore est mis en place pour créer des alcôves propices à la contemplation.

Le mois de Janvier célèbre la nouvelle année. Il est représenté par la Grue et le Pin. Les deux sont des symboles de longévité et de chance. Le pin est connu pour vivre pendant des siècles, et ne perd jamais ses feuilles. Quant aux grues à couronne rouge, ce sont des oiseaux sacrés au Japon. Elles sont appelées "l'oiseau du bonheur" car durant leur danse nuptiale elles semblent sauter de joie. Elles s'accouplent pour la vie, ce qui symbolise également l'harmonie conjugale.

Le mois de Novembre est illustré par le Saule, symbole de grâce et de force au Japon. Autre figure notable du mois de Novembre est l'Homme Au Parapluie. Cet homme est Ono no Tofu, un célèbre calligraphe de la période Heian. On lui doit la création d'une calligraphie japonaise distincte de celle des caractères chinois. Une histoire populaire raconte qu'un jour pluvieux où il se sentait particulièrement morose, il interrompit son étude de la calligraphie, au profit d'une promenade apaisante. Il s'arrêta au bord d'un ruisseau sous un saule et vit une petite grenouille essayant de sauter sur une branche du saule. A chaque fois que la grenouille sautait, un souffle de vent repoussait la branche hors de portée. Enfin, à la huitième tentative, la grenouille réussit à s'accrocher à la branche. Ono no Tofu apprit ce jour-là, la persévérance. Il a poursuivi sa carrière pour devenir l'un des plus célèbres calligraphes du Japon.

Et techniquement, ça donne quoi ?

D'un point de vue plus technique, les cartes sont imprimées sur du papier 300g et vernies sur les 2 faces (pour un meilleur confort de jeu). La boîte est de type "Boîte cloche" de 94 x 94 x 25 mm, composée d'un carton de 680g contrecollé avec du papier 115g. Les cartes quant à elles sont au format standard de 56 x 87 mm.

Front Page | Welcome | Contact | Privacy Policy | Terms of Service | Advertise | Support BGG | Feeds RSS
Geekdo, BoardGameGeek, the Geekdo logo, and the BoardGameGeek logo are trademarks of BoardGameGeek, LLC.