Recommend
4 
 Thumb up
 Hide
1 Posts

Automobile» Forums » Reviews

Subject: A french review by BoardGame Test rss

Your Tags: Add tags
Popular Tags: [View All]
Fabrice Mateo
France
flag msg tools
badge
Avatar
mbmbmbmbmb

Automobile est un jeu de gestion économique où chacun joue un constructeur au début de l'ère automobile aux USA. Après avoir acquis les brevets de nouveaux modèles grâce à la R&D, les joueurs installent des usines, qui produiront des voitures de trois types (bas de gamme, moyenne gamme et haut de gamme). La difficulté provient de l'écoulement de son stock et la bataille fait rage pour le vendre. Publicité, ristourne, innovation technologique, appel au meilleur de tous les vendeurs, Howard, jeu des distributeurs, tous les coups sont bons pour vendre le plus possible au meilleur prix. Car toute voiture non vendue occasionnera des pertes qu'il faudra renflouer financièrement, amoindrissant votre capacité à investir au tour suivant. Automobile se joue en 4 tours de 9 phases chacun. En partant avec 2 000 $ en poche, le vainqueur sera le plus riche à la fin.


Immersion : 4,5/5

Les jeux qui racontent une histoire ont ma préférence. Le thème seul ne suffit pas, il faut encore que les mécanismes collent le mieux possible. Avec Martin Wallace, c'est souvent le cas. Le prolifique auteur avoue lui-même commencer par le thème avant d'apposer les mécanismes. Il se documente solidement sur le sujet désiré avant d'en retirer la substantifique moelle et de lui adjoindre les mécanismes adéquat. Et ça se sent. Ici vous allez revivre le début de l'histoire automobile aux Etats-Unis. Voici un exemple concret de la manière dont les mécanismes collent au thème : au tour 2, la demande pour les voitures de prix moyen est plus forte que celles au prix bas alors qu'à partir du tour 3 c'est l'inverse. Ceci illustre bien l'essor de l'automobile qui s'est fait d'abord sur les classes moyennes avant de toucher toutes les couches de la société. On notera aussi les six personnages historiques (Ford, Kettering, Sloan, Howard, Durant, Chrysler) qui servent à la fois à accomplir une action et d'ordre du tour. Chacun de leurs bonus illustre le talent de ses six grands personnages de l'histoire automobile. Ainsi Howard, qui vendait en son temps 1 voiture vendue sur 8 dans l'Etat de Californie, permet-il de vendre 2 voitures supplémentaires en plus des deux deux autres circuits communs aux joueurs (les distributeurs et le marché de la demande).



Originalité : 4/5

Les jeux de voiture sont monnaie courante mais les jeux de business sur les voitures, non. Point de course ici mais de la gestion économique, le plus riche l'emportant à la fin. On notera surtout la présence des pertes qui sont assez originales. Habituellement dans un jeu, à la fin de son tour, soit on a progressé, soit on a stagné. Ici, on peut chuter, et même sévèrement. En effet, toutes les voitures que vous n'aurez pas vendu occasionnent des pertes financières qui augmentent au fil des 4 tours. Remarquons aussi les 3 manières différentes d'écouler son stock de voitures. Par le biais du marché de la demande, des distributeurs, et donc d'Howard, comme vu plus haut.


Jouabilité : 4/5

Chaque joueurs n'aura que douze actions proprement dites durant toute la partie (3 pour chacun des 4 tours). Pour son action, le joueur a le choix entre construire une ou deux usine, placer jusqu'à trois vendeurs, prendre 2 cubes de R&D, fermer une usine et produire des voitures). Comme d'habitude, dans les jeux de Martin Wallace, on voudrait tout faire mais il faudra faire des choix. Comme vous risquez de produire une fois à chaque tour, il ne vous reste en fait que deux actions parmi les 4 à chaque tour. Il va falloir joué serré ! C'est peu et beaucoup à la fois car, si les actions constituent le coeur du jeu, elles ne sont qu'une des 9 phases (!) du tour. Dans l'ordre : pioche des tuiles demande, sélection des personnages, actions des joueurs (3 rounds donc), vente de voiture par Howard, vente de voiture par les distributeurs, décision et management, vente des voitures via la demande, calcul des pertes et fin du tour.



Interaction : 4,5/5

Ce n'est pas un jeu de conquête mais l'interaction qui règne y ressemble. La lutte économique est aussi un combat et cela se ressent parfaitement ici. Que ce soit, l'ordre du tour, le choix des personnages, la lutte des distributeurs et celle pour l'innovation des modèles voitures, tous vos choix auront des répercussions sur ceux de vos adversaires et inversement. Vous pourrez même décider d'opérer des ristournes pour vous accaparez le marché avant vos concurrents ou faire de la publicité pour vendre plus.



Durée de vie : 4/5

Les mécaniques « wallaciennes » tiennent le choc de la durée et Automobile ne fait pas exception à la règle. Il n'y a pas de dés ou de cartes pour procurer du hasard et donc du renouvellement mais le choix serré des 3 actions par tour et des 9 phases successives par tour assure des parties toutes différentes les unes des autres.


Matériel : 3,5/5

La maison d'édition personnelle de Martin Wallace, Warfrog, n'a pas la réputation d'axer son investissement sur les illustrations. Le public visé est celui des gros joueurs et ceux-ci s'accommodent du niveau graphique moyen tant que l'auteur continue de surprendre par ses thèmes forts exploités par des mécaniques, souvent originales et jouables. Toutefois à chaque fois qu'un jeu de Martin Wallace est repris par une autre maison d'édition, plus grand public et bénéficiant de plus grands moyens financiers, la qualité du matériel monte en flèche. C'est encore le cas ici avec Iello. Même si on peut regretter la petitesse des jetons voitures que l'on manipule sans arrêt.



Règles : 3,5/5

Bien rédigée mais pas toujours très précise et ne mettant pas chaque point de règle suffisamment en valeur les uns par rapport aux autres.



Opinion du testeur : 4,5/5

Martin Wallace accumule les réussites (Age of Steam/Steam, Brass, Struggle of Empires, Liberté ou Railroad Tycoon). Ce n'est pas une surprise mais Automobile en est une autre, de réussite. On trouve plaisir à ce que chacun de ces choix soit crucial, à évoluer au sein d'un thème fort et très bien rendu. Les trois ressources à gérer, le cash, la R&D et les pertes offrent une très bonne simulation de la gestion automobile partagée entre l'attrait des profits et l'écoulement des stocks.


Note finale (somme des critères * 2,5) : 82 %


Si vous souhaitez lire d'autres tests, rendez-vous sur http://www.boardgametest.com


Prochains tests : Mare Nostrum, Mag-Blast, Agricola, Le Trône de Fer, Race for the Galaxy, Acquire, Troyes, Labyrinth : the War on Terror...
4 
 Thumb up
 tip
 Hide
  • [+] Dice rolls
Front Page | Welcome | Contact | Privacy Policy | Terms of Service | Advertise | Support BGG | Feeds RSS
Geekdo, BoardGameGeek, the Geekdo logo, and the BoardGameGeek logo are trademarks of BoardGameGeek, LLC.